Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

C'est en 1873 que COLLET, médecin devenu dominicain, partit en mission en Mésopotamie; dépourvu de médicaments, il utilisa les sécrétions de ses malades, fort nombreux, pour les traiter.

C'est lui qui indiqua le premier mode de prélèvement et de préparation des isothérapiques. Il imprégnait un petit morceau d'étoffe de la sécrétion morbide et l'introduisait dans un petit flacon avec de l'eau, après dix minutes de contact, il secouait le tout et préparait la dilution voulue selon la méthode korsakovienne. Pour conserver la dilution sous forme liquide, il mêlait la dilution aqueuse retenue avec de l'esprit de vin, parfois il imprégnait des granules.

Il écrit : 

" Tout remède isopathique est le résumé ou le microcosme pathologique de la personne qui l'a fourni".

COLLET exécuta ses préparations à partir de salive, de sang, d'urine, de larmes, etc...

pour traiter des affections aussi nombreuses que variées (muguet, goître, affections cutanées, pulmonaires, infections diverses, etc...).

C'est dans son édition de 1965 que la Pharmacopée Française définit biothérapiques et isothérapiques.

Les biothérapiques sont des médicaments préparés d'avance, d'origine microbienne, non chimiquement définis, de sécrétions ou d'excrétions pathologiques définies ou non, de tissus animaux, végétaux ou d’allergènes. Ces différentes substances portent le nom de souches pour biothérapiques.

Les isothérapiques sont aussi des biothérapiques préparés à partir de souches fournies par le malade lui-même et dont la première dilution liquide doit être stérilisée.

Branche fondamentale de l'Homéopathie, l'Isothérapie, encore appelée Isopathie, peut utiliser, pour traiter un trouble pathologique, l'agent directement responsable de ce trouble, celui-ci sera dilué et dynamisé comme tout remède homéopathique.

On peut distinguer les auto-isothérapiques et les hétéro-isothérapiques, les premiers sont encore appelés isothérapiques endogènes, les seconds, isothérapiques exogènes.

Les auto-isothérapiques 

Ils concernent les prélèvements provenant du malade lui-même :

 

  • sang, sérum, sang de menstruation;
  • pus (otites chroniques, acné, vésicules d'herpès, phlyctènes,etc...);
  • crachats (O.R.L.);
  • urines (allergies, asthme, collibacilloses, cystites chroniques récidivantes, résistantes à tous traitements antibiotiques, etc...) L'urine du patient allergique contient ses anticorps; de plus on y retrouvera les substances responsable de son état ainsi que leurs catabolites. 
  • squames (eczémas, psoriasis);
  • croûtes;
  • villosités placentaires;
  • calculs (urinaires, vésiculaires);
  • selles;
  • salive, plaque dentaire
  • liquide spermatique; 
  • glaires;
  • parasites (oxyuroses, etc...);
  • champignons (candidoses, muguets, etc...).

Les hétéro - isothérapiques

Les prélèvements proviennent de l'environnement du malade : 

  • allergènes (plumes, poils, pollens, teintures, colorants, vernis, textiles, médicaments, substances chimiques, colorants, antioxydants, additifs alimentaires, moisissures domestiques, poussière de maisons, aliments divers, etc...).
  • Leur spécificité est plus importante que celle des produits standard utilisés en allergologie puisqu'ils proviennent spécifiquement du milieu dans lequel évolue le malade.La poussière de maison du sujet contient en plus les pollens du moment, souvent des acariens, des mycelliums, etc...
  • dilutions de poussières de pare-brise, de volets, de pots d'échappement, d'eau de pluie par temps de fortes pollutions.
  • eaux thermales (confort de la cure et prévention des effets secondaires : Eaux arsenicales de La Bourboule, d' Amélie les Bains, de Barbotan les Thermes, d'Uriage, etc...)
  • Isothérapique de la Mer Morte (psoriasis)
  • Spécialités allopathiques (produits d'anesthésie locale ou générale; vaccins, produits de chimiothérapie, etc... le but poursuivi est d'atténuer les effets secondaires de ces traitements en augmentant, de façon conséquente, l'élimination des métabolites responsables de ces effets secondaires).

Bien qu'au sens strict du terme, l'Isothérapie ne se distingue de l'Homéopathie qu'en tant qu'application de la Loi d'identité  " l'identique est guéri par l'identique "- et non de la Loi de Similitude.

Tout en entrevoyant les immenses perspectives de l'Isothérapie, Hahnemann refusait de la différencier de l'Homéopathie, estimant que la conception du remède isothérapique, appelé encore nosode, découlait du Similimum; par conséquent, au nom du concept, il n'était pas favorable , de distinguer "isos" d' "homeos", l'identique du semblable...
Décriée par les uns, rejetée par certains laboratoires, notamment pour des raisons de rentabilité, l'Isothérapie, méthode thérapeutique facile à manier, fondamentalement efficace, est à la portée de tout praticien, quelque soit son niveau en Homéopathie ; on pourrait la situer à mi-chemin entre Homéopathie et Immunologie en évoquant entre autres les auto-vaccins...

Les "auto-isothérapiques" sont interdits en France depuis quelques années, vous pourrez, en Suisse, Allemagne, Angleterre, ... demander à un laboratoire de vous réaliser un auto-isothropique particulier (il vous sera livré dans une pharmacie du pays du laboratoire selon les obligations européennes)... Sinon essayez de le faire vous-même comme proposé dans cet article ou dans d'autres articles que vous trouverez sur internet, cela ne présentera aucun danger compte tenu de la haute dilution ... comme tout remède homéopathique, soit il provoque une "raisonnance" dans votre organisme, soit il ne fera rien du tout ...

La prise d'un isothérapique efficace entrainera, normalement comme toute phase de détoxination, des réactions physiques différentes suivant les pathologies et les personnes. 

Futures mamans, pensez à faire un isothérapique de votre placenta, celui-ci pourra être utilisé pour l'enfant ainsi que pour vos autres enfants afin de relancer leur système immunitaire en cas de besoin.

Il est judicieux de vous faire accompagner par un thérapeute connaissant ces pratiques et pratiquant l'homéopathie et la naturopathie. Je suis donc à votre disposition, si vous le souhaitez.

Meilleure santé à chacun

Marie-Line DUPUY
Naturo Energéticienne
France & eCabinet International virtuel (Skype/FB ...)
06 42 25 92 55
Isotherapiques

Isotherapiques

Tag(s) : #Pratiques naturopathiques, #Homeopathie, #Mes prestations, #Métaux lourds, #Maladies silencieuses
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :